Interview de Stéphane Heulot - Directeur Sportif Saur-Sojasun

Publié le par Cyclisme-Online

Alors que la periode des transferts vient de débuter.Stéphane Heulot,le manager, expose sa vision de l'équipe Saur-Sojasun pour la prochaine saison.Une exclu Cyclisme-Online.

stephane_heulot_octobre_2010.jpg

 

Jimmy Casper vient d'annoncer son départ à la fin de la saison.Quelle en est la raison ?

 

"C'est un choix d'équipe.Jimmy avait des prétentions sur lesquelles on ne souhaitait pas s'aligner parce que nous avions d'autres startégies pour le futur.La saison qu'il vient de réaliser a suscité chez nous beaucoup de déception.Tout à été mis à plat avec lui et on se quitte en execellents thermes.Je ne peux que lui souhaiter bonne route.Les comptes sont soldés dans le sens ou nous lui avons donné sa chance et qu'il nous à offert de vraies satisfactions.L'équipe et le staff ont mis beaucoup d'énergie à le faire gagner car il ne faut pas oublier qu'un sprinteur ne gagne jamais seul."

 

Quelles sont ces stratégies auxquelles vous faites références ?

 

"On est dans une optique d'évolution dans la mesure où l'on courait chez les espoirs en 2004, à l'échelle continental en 2009,puis en continental pro en 2010. On a un plan de carrière,comme un coureur,basé sur une réflexion autour des épreuves importantes auxquelles on veut et auxquelles on peut participer.On ne veut cependant pas aller trop vite en besogne. Le derneir Tour de France nous a montré que l'on avait encore beaucoup de chemin à parcourir même si l'on a rempli nos objectifs. Mais aujourd'hui, si on veut placer la barre plus haut, on doit passer par des modifications de l'effectif,des transferts."

 

On a récemment évoqué l'option Sylvain Chavanel(Quick Step).Qu'en est-il ?

 

"Sylvain était clairement notre premier choix.Ce n'était pas une utopie,les négociations étaient avancées avec lui et son coéquipier Jérome Pineau. A ce jour, il a décidé de rester engagé auprès de Patrick Lefèvre(Quick Step).C'est un choix que je ne peux que respecter.C'est une déception car il y avait une vraie cohérence derrière cette idée: nous avions élaboré des plans pour construire l'équipe avec lui et autour de lui."

 

On a également parlé de Thor Hushovd(Garmin-Cervélo)pendant le Tour.Privilégiez-vous les coureurs français ou le recrutement à l'étranger est-il possible?

 

"On n'est pas figé sur l'idée d'une équipe entièrement tricolore.Jusqu'ici, il y avait de la matière en France et cela collait avec nos objectifs.Aujourd'hui, la piste Huscovd est complètement abandonnée.On s'est approché pour ne pas mourrir bête et pour savoir sur quelles bases contionnait ce genre de coureur.Je pense que c'était trop tôt pour nous ; ce sera faisble dans un an ou deux.En tout cas , un apport étranger est loin d'ètre négligeable dans le sens où la motivation,le mode de fonctionnement et l'approche du cyclisme sont différents.Cela apporte des choses à l'effectif et contribue une émulation collective."

 

La formation sera-t-elle toujours un de vos axes prioritaires?

 

"Oui,j'y suis très attaché.La base est là et le centre de formation commence à prendre tout son sens.On essaie de construire des talents et pas d'acheter un coureur pour acheter un coureur.Ca, tout le monde peut le faire.Nous voulons avoir une équipe cohérente, où chacun est à sa place"

 

 

Merci à Stéphane Heulot pour cet interview..

 

Publié dans Interview

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article